Les financements

Comment financer sa formation?

Il existe des organismes publics susceptibles de prendre en charge le financement partiel ou total du coût pédagogique de votre formation.
Vous trouverez ci dessous des informations afin de vous aider dans vos démarches.
Attention : les demandes de financement doivent être faites (et les dossiers retirés) auprès de l’organisme correspondant à votre situation.

Vous êtes intermittents du spectacle

Depuis plusieurs années, nous sommes conventionnés par l’AFDAS pour participer à la formation professionnelle des intermittents du spectacle.
Contactez l’AFDAS pour connaître vos possibilités de prise en charge : www.afdas.com.
AFDAS de Lyon (pour Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté) :

8, quai Saint Vincent – 69000
Lyon – tél. 04 72 00 23 00.

AFDAS (Fonds d’Assurance Formation)

66 rue Stendhal 75020 Paris
01 44 78 39 39

Sous certaines conditions, différents dispositifs de formation professionnelle continue peuvent être mobilisés selon votre projet et votre objectif professionnel : plan de formation intermittent, DIF ou CIF. Vous avez acquis des droits à la formation si vous justifiez au minimum de 2 années d’ancienneté dans la profession et de :
• 48 cachets répartis sur les 24 mois précédant la demande de stage si vous êtes artiste interprète (chanteur, musicien, comédien, danseur…)
• 88 jours de travail répartis sur les 24 mois précédant la demande de stage si vous êtes technicien du spectacle vivant ou réalisateur ou metteur en scène
• 130 jours de travail répartis sur les 24 mois précédant la demande de stage si vous êtes technicien du cinéma et de l’audiovisuel.

Vous êtes salariés en entreprise

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Il s’agit d’un droit universel d’évolution professionnelle attaché à la personne tout au long de la vie active jusqu’à la retraite.
C’est une nouvelle modalité d’accès à la formation créée par la loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. Il a pour ambition d’accroître le niveau de qualification de chacun et de sécuriser le parcours professionnel.

Qui peut en bénéficier ?
Le compte personnel de formation s’adresse à toute personne de 16 ans et plus (dès 15 ans pour les jeunes ayant signé un contrat d’apprentissage). Il est fermé lorsque la personne est admise à faire valoir l’ensemble de ses droits à la retraite.
Toutes les personnes engagées dans la vie active, indépendamment du statut :

      • les salariés du privé
      • les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle emploi
      • les jeunes sortis du système scolaire obligatoire, en recherche d’emploi

À NOTER : Par dérogation, un compte personnel de formation est ouvert dès l’âge de quinze ans pour le jeune qui signe un contrat d’apprentissage.

Qui le finance ?

      • Pour les salariés : plan de formation de l’entreprise, période de professionnalisation, congé individuel de formation, congé validation des acquis de l’expérience, les salariés sous contrat de travail de droit privé, dont les salariés agricoles.
      • Pour les jeunes âgés de 16 à 25 ans : formations financées par la Région ou Pôle emploi.
      • Pour les demandeurs d’emploi : formations financées par la Région ou Pôle emploi, notamment, les personnes à la recherche d’un emploi, inscrites ou non à Pôle emploi.

Qui peut se former dans le cadre du compte personnel de formation ?
Les titulaires d’un compte personnel de formation qui peuvent l’utiliser sont :

      • les jeunes à partir de 16 ans
      • les salariés sous contrat de travail de droit privé, dont les salariés agricoles
      • les personnes à la recherche d’un emploi, inscrites ou non à Pôle emploi
      • les personnes accueillies dans un établissement et service et d’aide par le travail (Esat).
      • toute personne accompagnée dans un projet d’orientation ou d’insertion professionnelle est aussi concernée par le compte personnel de formation.

Quand bénéficier d’un crédit d’heures sur son compte ?
L’activité salariée permet de créditer des heures sur le compte personnel de formation. L’alimentation du compte se fait annuellement. L’inscription des heures est effective l’année suivant l’activité salariée.
Que faire en tant que salarié pour un projet de formation ?
C’est le salarié qui prend l’initiative d’utiliser son compte personnel de formation afin de concrétiser son projet de formation.

>> Si la formation se déroule hors du temps de travail, ou si elle vise l’acquisition du socle de connaissances et de compétences, ou lorsqu’elle fait suite à un abondement complémentaire de 100 heures, le salarié n’a pas besoin de l’autorisation de l’employeur.

>> Lorsque la formation est suivie en tout ou partie pendant le temps de travail, le salarié doit recueillir l’accord préalable de l’employeur. L’employeur lui notifie sa réponse dans un délai de 30 jours. L’absence de réponse de l’employeur vaut acceptation.
Le refus par le salarié de mobiliser son compte personnel n’est jamais fautif.
Que faire en tant que demandeur d’emploi pour un projet de formation ?
Tous les demandeurs d’emploi disposent d’un compte personnel de formation à compter du 1er janvier 2015.Lorsqu’un demandeur d’emploi bénéficie du nombre d’heures suffisant sur son CPF pour suivre une formation, son projet est alors validé au titre du projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE).

Pour plus d’informations nous vous invitons à consulter directement le site dédié : moncompteformation.gouv.fr

« Au 5 janvier, la constitution des listes de formations éligibles au compte personnel de formation est en cours de finalisation. Vous pouvez d’ores et déjà rechercher sur le site « moncompteformation », plus de 7500 formations destinées aux titulaires salariés et demandeurs d’emploi.

Le Congé Individuel de Formation des Contrats à Durée Déterminée (CIF CDD)

Le congé individuel de formation des contrats à durée déterminée (CIF-CDD) vous permet, si vous justifiez d’une ancienneté minimum, de suivre une formation de votre choix en étant rémunéré par un OPACIF.

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENT , CONTACTER DIRECTEMENT LES ORGANISMES QUI CORRESPONDENT À VOTRE SITUATION.

Vous avez entre 16 et 25 ans

    • Missions Locales : Vous n’êtes pas (ou plus) étudiant ou demandeur d’emploi inscrit au Pôle Emploi : vous pouvez vous adresser à la Mission Locale la plus proche de votre domicile. Une aide à la formation professionnelle pourra être envisagée, au cas par cas, selon votre situation sociale et financière.
    • Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre commune
    • Le Fonds Départemental d’Aide aux Jeunes : ce dispositif s’adresse aux jeunes en difficulté d’insertion sociale ou professionnelle et permet d’obtenir une aide financière
    • CARED (Contrat d’aide et de retour à l’emploi durable)  Le CARED s’adresse aux publics : jeunes et adultes qui éprouvent des difficultés dans l’accès à une insertion professionnelle durable, du fait d’un manque d’expérience professionnelle ou d’une qualification insuffisante ou non reconnue, d’un handicap physique, ou de facteurs d’exclusion ou de discrimination de toute nature. Les structures éligibles sont celles qui relèvent du champ de l’UNEDIC et notamment :
      • les entreprises du secteur concurrentiel,
      • les structures relevant de l’économie sociale et solidaire,
      • les branches et syndicats professionnels,
      • les groupements d’employeurs dont les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ),
      • les organismes de formation qui par le biais d’un partenariat fort avec un réseau d’entreprises garantit des embauches à l’issue de leur action.

      Si vous êtes demandeur d’emploi

      Vous devez prendre contact impérativement avec une structure d’accueil (Mission locale, Pôle Emploi, SOP AFPA , MIFE , CIDFF, PLIE ou Cap Emploi ) qui vous orientera, si votre projet professionnel le justifie, vers le dispositif CARED.